Posted in Argentine Tour du monde

La Péninsule de Valdès, un paradis pour la faune et la flore

La Péninsule de Valdès, un paradis pour la faune et la flore Posted on décembre 20194 commentaires
Apprentis "tour du mondistes", en voyage de l'autre côté de la planète pendant 6 mois. Au travers de ce blog, on espère pourvoir partager un peu de notre aventure et vous avoir un peu avec nous tout au long du voyage.

Après l’extrême sud du pays, on termine notre séjour en Argentine, toujours en Patagonie, mais sur la côte nord-est cette fois-ci. À l’opposé des montagnes d’El Chalten, on se retrouve ici dans un environnement assez aride et austère avec des plaines à perte de vue, balayées par les vents. 
On ne vient pas ici pour les richesses architecturales, mais avant tout pour approcher une nature encore sauvage. En voiture le long des pistes ou en bateau, le spectacle de milliers de manchots, éléphants de mer et autres guanacos mérite à lui seul le voyage. Sans compter le clou du spectacle, de juillet à décembre lorsque les baleines viennent mettre bas et élever leurs baleineaux. Cette semaine s’annonce donc pleine de promesses et de belles découvertes. 

Initialement, le programme était serré et deux jours n’étaient pas de trop pour explorer la péninsule de Valdès et ses alentours. Malheureusement, c’était sans compter sur une météo très capricieuse pour la première fois depuis le début du voyage et qui nous a fait revoir une bonne partie du programme. 

La colonie de manchots de Punta Tumbo 

C’est sous une pluie battante qu’on prend la route, ou plutôt la piste, pour Punta Tumbo. À un peu plus de 2h30 de Puerto Madryn se trouve une des plus grandes colonies de manchots de la région. Ils sont arrivés là vers 1920, personne ne sait vraiment pourquoi. En tout cas, depuis, ils reviennent chaque année et c’est un incroyable spectacle. 

Heureusement, la pluie s’est arrêtée le temps de la visite. Cela nous laisse un peu de temps pour évoluer sur un sentier puis des passerelles au milieu des terriers.

Aucun obstacle ne nous sépare de ces petits animaux. Ils sont d’ailleurs assez curieux et peu farouches. Il arrive souvent que certains nous coupent la route ou nous suivent pendant la visite. Attention, en terme de circulation, ils ont toujours la priorité. Il faut compter 1h30 de visite pour parcourir les 3,5km de sentier autorisé aux visiteurs. Cela laisse amplement le temps de prendre des montagnes de photos des manchots et de leurs petits sous toutes les coutures. 

Une météo déchainée à Puerto Pyramides

La péninsule de Valdès est une réserve naturelle inscrite au Patrimoine mondial de l’Unesco. Sa côte escarpée est réputée pour être magnifique. Mais c’est surtout le nombre impressionnant d’animaux marins qui en font leur terre de prédilection qui donne un caractère inoubliable à la visite. 

Le mieux pour parcourir la péninsule est de louer une voiture et dormir à Puerto Pyramides afin de profiter pleinement de la journée du lendemain. Après plus de 4h de route depuis Punta Tombo, nous sommes assez contents d’arriver pour nous reposer un peu. En plus, grâce aux conseils de l’auberge, notre excursion en bateau pour approcher les baleines est réservée alors on n’a plus qu’à profiter de la soirée.
Malheureusement, la pluie tombe sans interruption et le vent s’est levé. Une énième rafale coupe l’électricité dans tout le village. On ne le sait pas encore, mais cela va durer toute la nuit, tout comme le vent et la pluie.

Le lendemain, grosse déception ! Le port est fermé à cause du vent et les bateaux sont obligés de rester à quai. Pour les baleines, c’est raté !
Par chance, la station essence du village est le seul établissement à bénéficier d’un générateur. On remplit la voiture, mais on doit surtout décider du programme. Notre circuit inclut plus de 250km de piste tout autour de la péninsule soit un peu plus de 6h de route. Le ciel est noir, le vent souffle fort et la pluie continue de tomber. Même le personnel de la station service nous incite à rebrousser chemin. Parfois, il faut savoir être raisonnable. C’est à contre coeur que l’on retourne vers Puerto Madryn sans avoir pu réellement profiter de la péninsule.

Punta Loma et les lions de mer

Pour ne pas perdre notre journée, on décide tout de même de longer la côte. Les paysages sont magnifiques et, le comble, c’est que plus on avance, et plus le ciel devient bleu … A-t-on bien fait de faire demi-tour ?
Ce nouvel itinéraire nous permet tout de même de faire une rencontre inespérée. Au détour d’une petite plage, alors qu’on scrute tous les deux l’océan, on aperçoit une baleine ! Bon, on n’est pas aussi près que sur le bateau, mais quand même, on en a vu une !

On poursuit notre route jusqu’à Punta Loma. Ce petit bout de côte accueille une colonie permanente de lions de mer. Un peu plus d’une cinquantaine de spécimens se déchirent pour le moindre carré de sable disponible. Quand ils ne sont pas échoués sur la plage, on peut les observer s’amuser dans l’eau.

Bon, malheureusement, le programme n’aura pas été aussi dense que celui qu’on avait prévu. On est forcément un peu déçus d’être passé à côté d’une si belle région. Mais c’est la première fois en trois mois que la météo est aussi mauvaise. Du coup, on se dit simplement qu’on a eu beaucoup de chance d’avoir été épargnés jusqu’à présent et qu’il faut bien quelques déconvenues en 6 mois, sinon ca ne serait pas l’aventure !

Après ce mois de voyage intense en Argentine, il est temps de rentrer à Buenos Aires pour deux jours et profiter de cette ville pour laquelle on a eu un vrai coup de coeur ! Samedi, on décolle pour l’Australie et le début de notre aventure en van !

4 commentaire(s)

  1. La variété que vous avez connue lors de votre voyage est vraiment incroyable. Vous nous avez tout fait connaître et on se régale. On va faire un album avec David et tous ses nouveaux copains du monde animal 🙂
    Félicitations aussi pour avoir accepté les aléas du voyage avec autant de philosophie

  2. J’adore lire tes commentaires qui me permettent de voyager et de rêver! Quelle chance pour moi d’avoir accès à votre site! Merci encore et bonne route pour l’Australie que tu connais déjà un peu!
    Bises à vous deux.

    1. Coucou Gislaine,
      Merci beaucoup pour ton gentil message. L’idée même du blog était de vous avoir un peu avec nous pendant le voyage alors on est contents de voir que ca marche un peu. On continue les articles et les photos alors 😉
      Gros bisous, et joyeux noël à toute la famille.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *