Posted in Australie Tour du monde

Des koalas comme cadeau de Noël

Des koalas comme cadeau de Noël Posted on janvier 20204 commentaires
Apprentis "tour du mondistes", en voyage de l'autre côté de la planète pendant 6 mois. Au travers de ce blog, on espère pourvoir partager un peu de notre aventure et vous avoir un peu avec nous tout au long du voyage.

Pour cette nouvelle semaine en van, notre objectif est de faire environ 700km, de Tin Can Bay à Byron Bay en passant par Noosa et Brisbane. Mais cela était sans compter sur la période de Noël, l’équivalent de notre mois d’Août en terme de fréquentation touristique. C’est en effet une des périodes de l’année les plus chargées en Australie. C’est le moment où 90% des Australiens se donnent rendez-vous pour camper. C’est donc la disponibilité dans les campings qui dicte notre programme, plus que les sites touristiques. Tout s’est finalement bien goupillé, et nous avons pu passer les fêtes de fin d’année au soleil (ou presque). 

Tin Can Bay, un petit déjeuner avec les dauphins sauvages 

Après Fraser Island, notre première étape est Tin Can Bay. Une petite ville de moins de 2000 habitants mais réputée dans toute la région pour un rituel bien particulier. C’est ici que, chaque matin, à partir de 7h, sept ou huit dauphins viennent prendre leur petit déjeuner. 

Toute l’histoire commence en 1956, lorsqu’un pêcheur trouve un dauphin gravement blessé. Il le ramène au port et le soigne pendant quelques semaines. Une fois rétabli, le pêcheur le ramène au large et l’animal s’éloigne. Tout le monde pensait que cela s’arrêterait là, mais le lendemain matin, le dauphin revient et, cette fois-ci, avec le reste de son groupe. 

C’est comme cela que, chaque matin depuis ce jour, un groupe de dauphins se présente à Tin Can Bay pour être nourri par des bénévoles. Depuis, le système a un peu évolué. Les touristes sont, eux aussi, autorisés à leur donner quelques poissons. Tout est évidemment fait pour respecter le bien être des animaux. Il est interdit de les toucher ou de les caresser, et les rations par individus sont minutieusement calculées. 

Malgré un réveil très matinal (et oui, nourrir un dauphin sauvage ça se mérite !) l’expérience était vraiment super ! 

Noël sous les palmiers (et la pluie) de Noosa

Ca y est, c’est déjà Noël ! Cela nous paraissait tellement loin quand on a commencé le voyage. Et c’est encore plus dur de réaliser quand il fait 28 degrés dehors. Le seul détail qui nous rappelle les fêtes de fin d’année sont les guirlandes… sur les palmiers ! Pour ces quelques jours, on a décidé de garer le van à Noosa et célébrer Noël dans cette petite station balnéaire très prisée des Aussies. Elle est d’ailleurs souvent considérée comme le St Tropez de l’Australie.

Sa situation particulière fait que Noosa est entourée d’eau avec d’un côté la Noosa River, et de l’autre côté le Pacifique. C’est donc un endroit idéal pour se reposer et profiter des belles plages de sable fin. 

L’autre intérêt de Noosa, c’est son parc national. À seulement quelques minutes du centre ville, il comporte cinq sentiers de randonnée et de balades. Ces derniers longent de très belles plages et permettent d’observer une faune très diversifiée. En effet, ce parc, recouvert de forêt humide, d’eucalyptus et de kauri, héberge de multiples animaux. C’est d’ailleurs ici que nous avons la chance de croiser notre premier koala sauvage ! 

Ce soir là, puisque c’est Noël, on se fait un petit plaisir en s’offrant une soirée au restaurant. Pas évident de choisir une tenue de fête entre les maillots de bain et les vêtements de rando. 

Ce qui est surprenant, c’est que le 24 au soir les anglo-saxons ne font rien de particulier. Les restaurants n’en sont pas moins remplis pour autant mais il n’y règne juste pas une vraie ambiance de Noël. Ici, c’est surtout le 25 qui est important. Et pendant qu’ils étaient tous en famille le jour de noël, nous on était coincé dans le van, sous la pluie. On s’est consolé en se disant que l’Australie avait actuellement cruellement besoin d’eau. C’était donc un « mal » pour un bien. 

Brisbane, troisième ville d’Australie

Après cette petite pause pour Noël, on reprend la route en direction de Brisbane. Mon objectif pour ces deux jours est de visiter le Lone Pine Sanctuary. Ce parc animalier abrite plus d’une soixantaine de koalas. Cerise sur le gâteau, il est même possible de les porter pendant quelques minutes. 

En arrivant, le parking est déjà presque plein. Ça n’annonce rien de bon. Tout de suite après l’entrée, on aperçoit déjà les premiers koalas. Mais on distingue surtout une file interminable de gens. On comprend rapidement qu’ils attendent pour la session de 14h, la seule session de la journée pour le fameux « porté de koalas ». 

Pour le bien être des animaux, le parc limite le nombre de gens par session. Et manque de bol, il se trouve que celle-là est complète. Je suis tellement déçue, c’était un peu notre « must do » en Australie. Dans un dernier espoir, je tente le tout pour le tout. Je retourne à l’entrée et demande à l’hôtesse s’il n’y a pas une solution. On est même prêts à revenir le lendemain s’il faut. Après un petit coup de fil à son manager… nous voilà dans la file d’attente pour les koalas. Sincèrement, les employés du parc ont été supers, et moi je suis excitée comme une enfant ! 

Après ce moment privilégié, on prend le temps de faire le tour du parc pour découvrir la faune australienne. On profite encore d’autres koalas, dans les arbres cette fois. On fait également un petit passage par la prairie des kangourous qu’il est bon de voir en forme et non sur le bord de la route. 

Le lendemain, on consacre la journée à la découverte de Brisbane. Souvent considérée comme la cousine ou la petite sœur de Sydney, c’est une ville à taille humaine dont le climat est généralement très agréable toute l’année. 
Pas de chance ce jour là, la pluie et les nuages se sont invités une petite heure. Cela ne nous empêche pas de découvrir le centre, le jardin botanique ou encore South Bank et sa plage aménagée. 

Happy New Year from Down Under

Après ces deux jours à Brisbane, on laisse les koalas derrière nous pour passer le réveillon dans les environs de Byron Bay. Cette petite ville est connue pour être le paradis du surf en Australie. Il y règne une ambiance très détendue, un peu bobo chic par moment. Les touristes apprécient particulièrement l’immense plage de sable fin. Il n’est d’ailleurs pas rare que les gens s’y retrouvent le soir pour écouter de la musique.

Le phare est aussi un incontournable. À certaines périodes de l’année, il est possible d’y apercevoir des dauphins. Malheureusement, le parking étant hors de prix, on se passera de cette visite. Et comme il fait 35 degrés dehors, j’ai du mal à convaincre David de faire l’ascension à pied. 

Aujourd’hui, la ville est un peu victime de son succès. Entre les vacances d’été et le nouvel an, Byron Bay a été prise d’assaut. Dès 10h du matin, des dizaines de voitures faisaient la queue pour stationner. C’est dommage car l’endroit est vraiment charmant. 

La route jusqu’à Sydney est encore longue. Une dernière étape à Coffs Harbour est nécessaire pour couper les 700 km qu’il nous reste, et nous serons enfin à Sydney.

4 commentaire(s)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *